L'eau de Pâques

Publié le par le geobiophile



L’eau de Pâques

Les fêtes de Pâques approchent, il est donc temps de préparer vos récipients pour recueillir cette fameuse eau de Pâques quand le jour sera venu. …mais à l’aube!

Une très ancienne tradition qui perdure encore de nos jours consiste à aller cueillir cette eau aux vertus particulières le jour de Pâques, avant même le lever du soleil, à la source proche ou au ruisseau.

Cette eau est réputée pour protéger la maison des mauvais esprits et guérir de nombreuses maladies. On dit aussi que les hommes plongeaient dans une rivière au matin de Pâques « pour acquérir force et santé pendant toute l'année » …  mais je n’ai pas jugé nécessaire d’essayer ! 

A cette époque de l'année, l’eau reçoit des énergies cosmiques et telluriques particulières, qui lui confèrent des vertus bienfaisantes pour l’année entière.

 " L’eau de Pâques a précédé l’eau bénite, écrit le philosophe et écrivain Placide Gaboury. C’est une tradition ancestrale qui s’inscrit dans les cycles naturels et qui remonte vraisemblablement aux Druides. Nos ancêtres cueillaient l’eau, symbole de la résurrection du corps physique, moral, émotionnel et spirituel, à la source, avant le lever du soleil de Pâques."
Pâques est un moment privilégié ou Vénus est exalté en Taureau et le moment ou le feu du ciel nous arrive des espaces célestesC'est à cette époque de l'année que
 les alchimistes  recueillent  la rosée  avant le lever du soleil, le jour de l'équinoxe de printemps.

 

 

Eau de Pâques photo

   Cueillette de la rosée- Mutus Liber-

Si le jour dit, vous êtes un peu coincé sous votre couette en attendant le passage des cloches, je vous indiquerai dans un prochain article un procédé simple pour « dynamiser » de l’eau.

L’information  contenue par cette eau ne sera plus la nouvelle union des forces du ciel et de la terre. Mais elle pourra par contre vous aider à sauter de votre lit  en forme  pour aller chercher les œufs dans le jardin. …

Joyeuses Pâques à tous,

Le géobiophile

  

Publié dans Curiosités

Commenter cet article