Abbaye de La Grainetière en Vendée

Publié le par le geobiophile

    Grain-jpeg-1.06.2013.JPG
 
sap91 mh00288733 p


« Je suis le vieux pèlerin de St Rognou, mon bâton de pénitence ouvre mon chemin de prière et me conduit à La Grainetière, je viens ici comme chaque année pour la fête du 1er Mai… »
Peut être avez-vous déjà entendu cette phrase tirée de la cinéscénie du Puy du Fou, à 2 pas de l’abbaye de La Grainetière en Vendée ?
 
Ses murs transpirent encore d’une histoire mouvementée qui a traversé les temps.
Fondée aux environs de 1130, par les moines bénédictins de l’abbaye de ND de Fontdoulce, en provenance  de Saintes, l’abbaye était autrefois fortifiée et en temps de guerre les habitants du voisinage s’y retiraient.
Entièrement construite en 1210, elle va exercer par la suite un profond rayonnement spirituel et économique sur tout le haut bocage.
La guerre de cent ans et les guerres de religion marqueront à jamais ce lieu jusqu’en 1790.
Déclarée bien national, l’église est vendue comme carrière de pierres. Le splendide clocher octogonal est démonté, l’intérieur se transforme en ferme…

Ruines abbatiale La Grainetière XIXe siècle
                                                        Ruines de l'abbatiale au XIXe siècle

Aujourd’hui  en partie restaurée, elle accueille quelques moines d’une congrégation bénédictine.
Une viste s'impose :




J’ai découvert ce lieu  au dessous des Herbiers, par hasard il y a quelques années, par le biais d’une recherche sur les guerres de Vendée. Ce fut une vraie révélation !

La sérénité des lieux, opposée à l’impressionnante majesté de ses fortifications blessées m’interpelle encore. La salle capitulaire, transformée en chapelle me fait littéralement décoller par l’énergie qui s’en dégage. Impressions sublimes … ces murs me parlent, je décide de récupérer documents, photos et plans pour une étude géobiologique approfondie.


Abbaye-Grainetiere 1898

 Photo LEROY Francis - L’abbaye vue du ciel. http://www.imag-in-air.com

Les abbayes cisterciennes sont toujours construites et orientées en fonction des énergies telluriques et cosmiques du lieu et de sa dédicace. En travaillant sur le plan à distance, je retrouve la veine d’eau principale dans l’axe de la nef, celle-ci se divise en patte d’oie au niveau de la croisée des transepts.

Un courant tellurique très présent passe par l’entrée principale, traverse le cloître et recoupe l’eau souterraine sous la croisée des transepts. C’est ce que le père Perraud appelle un point de revitalisation. En effet, l’énergie qui s’en dégage permet de se « recharger » et de s’élever spirituellement … j’en reparlerai plus tard.

Je retrouve également la présence de souterrains et cavités, mais ne faites pas comme moi ! Ne demandez pas si vous pouvez les visiter ! On vous regardera  sans doute d’un air étrange !

Je n’avais pas envisagé que cryptes et autres cavités étaient oubliées et même effacées depuids longtemps de la mémoire collective. Les cultes se succèdent …les énergies restent.

A cette époque, j’avais envoyé par courrier à l’abbé Perraud, sourcier- radiesthésiste bien connu, mes tracés sur plan. Voilà d’ailleurs sa réponse par courrier, je vous la retranscris ci-dessous  … nous arrivions, à ma grande joie, au même résultat !

Courrier du 10.10.2005 :

 

Cher monsieur,

Voilà ce que je trouve sur le plan de La Grainetière. J’ai tracé en vert les courants d’eau – à l’emplacement du chœur de l’abbatiale, il y a bien un point de revitalisation (courant tellurique en rouge) ce qui permet de dire qu’il y avait à cet endroit un site païen. Je trouve aussi du vide (rectangle jaune) sous le chœur et sous la salle capitulaire (actuellement chapelle). La profondeur serait de 2m50 et 3m50. Pour moi, je compte le taux vibratoire sur une échelle de 0 à 100. Le plus fort est au point de revitalisation : +45. je ne trouve pas de souterrains donnant accès aux deux zones caves ou crypte. J’espère que ces renseignements vous seront utiles.

Respectueux sentiments,

      A.Perraud

courrier A. Perraud

Plan-grainetiere.jpeg
 

Oui, vous avez bien lu, le père Perraud, homme d’église savait très bien que nombre de constructions chrétiennes ont été bâties sur d’anciens lieux de culte païen. Il y a peu de différence entre un dolmen, un temple dédié à Mithra ou Isis ou bien une chapelle romane.
 Elles utilisent et subliment les mêmes énergies dans un seul but, l’élévation de l’âme humaine …mais c’est un autre sujet …

                                 Plan Abbaye de La Grainetière


grain2.5
                         ROUGE :courant tellurique      BLEU: veines d'eau souterraine principales

 J’ai noirci depuis cette époque nombres de plans, découvert les réseaux géo-magnétiques, les énergies cosmiques, les présences sur d'autres niveaux d'existence. J’ai entendu le cri lugubre de ceux qui ont été jetés  à travers les âges dans le puits central du cloître, toujours prisonniers,  les confidences secrètes des moines alchimistes, l’activation du carré magique toujours à sa place, pour ouvrir les énergies du lieu.
J'organise des sorties découverte de ce lieu sacré  en après midi, si vous êtes intéressés, voir l'article    correspondant sur ce blog :

Voir lien: Sortie découverte abbaye de la Grainetière 

Mon plus grand plaisir restera simplement de  pénétrer en silence dans ce lieu et me laisser porter par sa respiration … vous laisserez-vous tenter ?

Le géobiophile

P.S: voir le diaporama du site dans l'album photo et le site de J.Jalladeau:

 http://jalladeauj.fr/lagrainetiere/index.html
 
Statue-moine-Grainetiere.jpeg
   

Publié dans Lieux sacrés

Commenter cet article